Article de la revue Algérie RECHANGE

13 octobre 2021

Dedax, un éventail de produits made in Algeria

Plaquettes de frein, bougies, filtres, balais d’essuie-glace, faisceaux de bougies, capteurs… Dedax fabrique toutes ces pièces en Algérie pour le marché algérien mais pas seulement, la dimension export vers l’Europe étant très importante. Et le Maroc est en ligne de mire. Récit.

Difficile de découvrir l’usine de Dedax sans être initié, non pas que le maître des lieux soit adepte du « Vivons heureux, vivons cachés » puisqu’il nous a ouvert grand les portes de ses bâtiments et laissé admirer jusqu’aux rosiers magnifiques qui illuminent les bâtiments, et font baigner d’un arôme magnifique les voies qui séparent les bâtiments. Il semblerait plutôt que tout le temps soit dédié au travail et au lancement de nouvelles références dans tel ou tel domaine. Car c’est là la richesse et la complexité de l’activité de Dedax, offrir une alternative aux produits d’importation dans plusieurs familles de produits dédiés à la rechange. Même si le directeur général, Mohamed Damiche, reconnaît qu’il cible les fast movers, cela représente quand même une quantité effarante de produits à mettre sur le marché. Un directeur général qui est en quête, en permanence de nouvelles solutions comme on va le voir. Mais revenons sur l’origine et la fondation de ce site de fabrication atypique

De la distribution à la fabrication
Bien que la société existe depuis 2005, l’expérience du patron, elle, remonte à plusieurs années et c’est sans compter ses années d’études, déjà étonnantes, et qui donnent des pistes sur le parcours à venir du dirigeant. Mohamed Damiche, en effet, effectue ses études dans l’industrie automobile en Allemagne, puis techniques et mécaniques automobiles en Italie, l’international a donc présidé à sa formation. Et l’automobile. C’est ainsi que la famille se lance dans la distribution de pièces détachées automobiles et assure la représentation de Bosch puis de Denso ou encore de Delphi : puis de Denso ou encore de Delphi : puis de Denso ou encore de Delphi : le plein essor du Diesel et autant Diesel étaient très demandés. Nous assurions l’approvisionnement des pièces, et les services associés ainsi que la maintenance dans le cadre de notre entreprise Diesel Injection Equipement, que continue de gérer mon frère aujourd’hui ». Un ami de Mohamed travaillant dans l’industrie lui propose de participer à la fabrication de bougies de préchauffage pour des clients très importants en Europe. L’usine était en Italie, il la rapatrie à Alger, s’emploie à fabriquer les bougies de préchauffage et finit par racheter la société Automotive Engineerings (Solutions techniques automobiles écologiques et de sécurité). C’est Tout est fabriqué localement avec un taux très élevé d’intégration locale » rappelle Mohamed Damiche. L’export, une nécessité alors qu’avec leur partenaire italien, ils se lancent dans la fabrication de pièces détachées automobiles en ciblant les pièces d’usure comme les plaquettes de frein, les filtres (air, habitacle, huile et carburant), les balais d’essuieglace et bien sûr les bougies de préchauffage, d’allumage puis, plus récemment, les capteurs et même le conditionnement du liquide de refroidissement et du lave-glace.(1)

1- Algérie RECHANGE – SEPT/OCT 2019 – N 30 – PAGE 36/37 – SITE : www.algerie-rechange.com